lundi 12 novembre 2012

Le bouddha abimé



Shravasti Dhammika est un moine, né en Australie en 1951 et ordonné en 1976 par le vénérable Matiwella Sangharatna. Il a étudié le pāli à Sri Lanka Vidyalaya. Il est le co-fondateur et un instructeur du centre de méditation Nilambe à Kandy. Il partage son temps entre Sri Lanka et Singapore. Il a écrit en 2001 un compte rendu critique de son expérience de moine dans l’école des anciens (theravada) sous le titre Broken Buddha, Critical Reflections on Theravada and a Plea for a New Buddhism ("Le bouddha abimé, des réflexions critiques sur le theravada et un appel à un bouddhisme nouveau"). Ce livre n’était pas destiné à être publié au départ, mais suite à la publication d’une version non autorisée, Bhante Dhammika avait décidé de le publier. Son livre, en anglais, peut être téléchargé ici. Bhante Dhammika est aussi l’auteur du blog Dharma musings et d’un site appelé "Guide du bouddhisme de A à Z" (Guide to Buddhism A to Z).

Les critiques de Bhante Dhammika, sans amertume, concernent principalement le statut du moine et de la sangha dans l’école theravada, mais de nombreuses réflexions peuvent s’appliquer aussi à d’autres écoles bouddhistes. Il ne s’agit pas dénoncer les manquements des uns et des autres, mais plutôt les dysfonctionnements inhérents au système même, dans lequel est central la relation entre moines, considérés comme de véritables figurants du bouddha sur terre (quasiment des statues vivantes), et laïcs, dont la pratique se limite à les soutenir matériellement, et ainsi à accumuler du mérite. Ce système semble dé-servir les deux parties en les enfermant dans leurs rôles respectifs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...