vendredi 29 janvier 2016

Śakra met à l'épreuve Surūpa, l'Abraham bouddhiste


Saturne dévorant son fils, Goya

En la personne du roi Surūpa, le Bodhisattva régna avec sagesse et vertu. Ses sujets étaient riches et heureux. Le roi seul restait insatisfait, car il désirait ardemment connaître la Doctrine, mais elle ne pouvait lui être révélée avant la venue du Bouddha. Le roi se découragea et dépérit. Le dieu Śakra décida alors de le mettre à l’épreuve. Il lui apparut sous la forme d’un géant et se déclara prêt à lui révéler la Doctrine à condition qu’on le nourrît de la chair et du sang humains de son choix. Le roi consentit aussitôt, mais il hésita lorsqu'il apprit que la première victime serait le prince héritier, son fils unique. Cependant, à la demande expresse du prince lui-même, il s’inclina. Devant le roi et sa cour, le géant dévora le corps et but le sang du prince. Puis le monstre insatisfait réclama la reine et la mangea aussi. Enfin, il réclama le corps du roi lui-même. Celui-ci demanda comment il pourrait entendre la Doctrine après avoir été mangé et exigea de connaître la Doctrine d’abord. Après, il ne se refuserait pas au monstre. Le géant lui fit prêter serment et lui dévoila la Doctrine. Le roi, heureux et satisfait, lui fit don de son corps. Ému, le dieu Śakra reprit sa forme habituelle, rendit la vie au prince héritier et à la reine et annonça que Surūpa accéderait bientôt à la Sagesse Suprême.


Chandi Borobudur, Dr. Soetmoko, p. 41

A fresco painting on a Haft Tanan mausoleum wall in Shiraz, Iran,
has this image of Abraham preparing to sacrifice his son Ishmael.
Photo courtesy of Evgenia Kononova, via Wikimedia Commons


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...