mercredi 28 novembre 2012

Une famille royale



Dans la traduction française du livre de Gampopa, Le précieux ornement de la libération, traduit par Padmakara, on trouve une série de thangkas représentant quelques unes des huit lignées de transmission principales du Tibet rattachées à des maîtres indiens, selon le point de vue de l'approche non-sectaire (T. ris med). On les appelle les huit chariots (T. shing rta brgyad). Les thangkas ont d'ailleurs été dessinés sous les instructions de Dilgo Khyentsé Rinpoché I (1910-1991) par Lama Wangdu.

Dilgo Khyentsé Rinpoché I était né dans une famille qui descendrait du roi tibétain Trisong Détsen (8ème siècle) et son père était un ministre du roi de Dergé. Encore dans le ventre de sa mère, il fut reconnu comme la réincarnation de Jamyang Khyentse Wangpo (1820-1892) par le grand (Jamgoeun) Mipham Gyatso (1846-1912), un disciple de Jamgön Kongtrul, Jamyang Khyentsé Wangpo et Patrul Rinpoche. Kangyour Rinpoché (1898-1975) étudia avec Jedrong Rinpoché, un disciple de Jamyang Khyentsé Wangpo et fut remarqué comme jeune garçon par Mipham Gyatso. Dilgo Khyentsé Rinpoché I était le fils de coeur de Jamyang Khyentse Chökyi Lodrö (1893-1959) qui reconnut Sogyal Rinpoché (1947) du clan Lakar.

Padmakara fut fondé en 1987 en Dordogne et est placé sous la direction de Tsétrul Pema Wangyal et Jigmé Khyentsé Rinpoché, deux fils de Kangyour Rinpoché, dont la réincarnation fut reconnue par Dilgo Khyentsé Rinpoché I en la personne de Mingyur Rinpoche (1975), le fils cadet de Tulkou Ourgyen Rinpoché (rené depuis comme Tulku Urgyen Yangsi), également le père de Chökyi Nyima Rinpoche, Tsikey Chokling Rinpoche et Tsoknyi Rinpoche. Tsikey Chokling Rinpoché (1953), lui-même la réincarnation du terteun Chogyur Lingpa, est par ailleurs le père de Dilgo Khyentsé Rinpoché II (1993, sa mère Dechen Paldron est la fille de Mindrolling Trichen Rinpoché, le père de Khandro rinpoché), reconnu par Trulshik Rinpoche (1924-2011), fils de coeur de Dilgo Khyentsé Rinpoché I et avec ce dernier disciple de Dudjom Rinpoché (1904-1987), le père de Thinley Norbu Rinpoché (1931-2011), à son tour le père de Dzongsar Khyentsé Rinpoché (1961), une autre réincarnation de Jamyang Khyentsé Wangpo. Entretemps (08062016), le tulkou de Thinley Norbu Rinpoché Dungse Gyana Ta (Jigme Pema Woesel) Rinpoché est né le 7 janvier 2012. Son père Dungse Garab Rinpoche est le frère cadet de Dzongsar Khyentsé Rinpoché. Le petit tulkou est donc la réincarnation de son père.

Les thangkas représentent les huit lignées mais surtout des "vies passées" de Jamyang Khyentse Wangpo (1820-1892), que l'on retrouve respectivement dans l'entourage du "roi religieux" Trisong Détsen (nyingma), Drakpa Gyaltsen (sakya), Marpa et Gampopa (kagyu) et Dromteunpa (kadampa). Chaque thangka montre quatre petites saynettes d'une vie passée de Jamyang Khyentse Wangpo recevant une transmission majeure particulière de la lignée représentée. Le message principal semble être que Jamyang Khyentse Wangpo est le détenteur de toutes les transmissions majeures, de l'autorité et des siddhi associés, et qu'il les a retransmis à son tour à ses disciples, dont certains sont mentionnés ci-dessus. Ces transmissions et siddhi associés sont donc toujours disponibles auprès de leurs détenteurs actuels.

Ce qui frappe dans la représentation de la lignée des anciens (rnying ma) est la position centrale du roi tibétain Trisong Détsen (8ème s.), où l'on s'attendrait plutôt à voir Padmasambhava. Je pense que cela peut s'expliquer par le choix délibéré de représenter les transmissions du point de vue tibétain. Les huit conducteurs des chariots de transmission sont en effet tous des tibétains et Padmasambhava ne l'était pas. Il aurait certes eu des disciples tibétains importants (Vairocana), mais c'est le roi, que la légende qualifie de "religieux" (T. chos kyi rgyal po), qui semble être considéré comme le représentant tibétain principal de la lignée. Nous retrouvons par ailleurs encore une fois la proximité roi-prêtre royal.


Photo : Inauguration de Lerab Ling le 22 août 2008 (Sogyal Rinpoché, Rama Yade, Bernard Kouchner, le Dalai-Lama, Carla Bruni-Sarkozy sous l'oeil attentif de Padmasambhava

MàJ 31/12/2013




Yangsi Kalou Rinpoché s'est marié le 23 octobre 2013 à Kathmandou avec Mingyour Peldreun, fille de Chokling Tersar Rinpoché, le deuxième fils de Tulkou Ourgyen Rinpoché, et soeur de Dilgo Khyentsé Rinpoché II. Meilleurs voeux de bonheur au jeune couple, qui avec leurs futurs enfants viendront agrandir les rangs de l'illustre famille royale.

MàJ 01082014 La rubrique people continue...

MàJ 30012016 Et puisque je fais désormais dans le people. Divorce de Yangsi kalou Rinpoché.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...