mercredi 21 novembre 2012

Le bouddhisme n'est pas une religion, ni une spiritualité



Yangsi Kalou Rinpoché sur sa page Facebook (21/11/2012) :


« Chers amis,
J’aimerais partager quelque chose avec vous. J’ai moi-même passé quatorze années dans un monastère et j’ai fait une retraite de quatre ans dans la lignée Shangpa. En tant que chef de la lignée Shangpa, voici comment j’ai compris le bouddhisme : « Le bouddhisme n’est pas une religion. Le bouddhisme n’est pas une spiritualité. Le bouddhisme a pour but l’équilibre de notre vie sociale, tout en comprenant et appréciant notre qualité intérieure. » C’est ainsi que nous pourrons créer de l’équilibre dans notre monde, avec amour et en se souciant [d’autrui], mais sans oublier d’étendre cette pratique à nous-mêmes.
Je vous aime mes chers amis.
»

Reportage de la télévision brésilienne. Pour l'idée ci-dessus, à 10:00 environ.

***


dear friends
In this moment, i would like to share some few words. Myself as a buddhist person i stayed in a monastery for fourteen years and did my four years retreat in the lineage of Shangpa. As i am the head of the Shangpa lineage how i understood Buddhism is "Buddhism is not a religion. Buddism is not a spirituality. Buddhism is all about how to balance our social life that comes with a understanding and appreciation to our inner quality." thats how we can bring balance in our world with love and care but don't forget the practice to ourself.
and i love you all my dear friends.

6 commentaires:

  1. La question est donc : quelle conception de la spiritualité évoque-t-il dans ces propos ? Si équilibre de la vie sociale et qualités intérieures ne sont pas spiritualité qu'entend-il par spiritualité ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Arnaud,

    Bonne question. Vu son thème de prédilection actuel "La Méditation: tradition, fantasme, réalité", je me dis que la spiritualité à laquelle il doit penser est celle qu'on peut taxer de nombrilisme égocentrique. Pourtant, un des objectifs les plus anciens du bouddhisme est le triple entrainement : discipline, concentration et lucidité. L'équilibre ou l'épanouissement social n'y sont pas compris, bien qu'ils doivent s'en doute en résulter. Enfin, on peut l'espérer.

    RépondreSupprimer
  3. Bullshit. J'espère qu'il existe encore quelque part dans une forêt un ermite quasi inconnu qui continue discipline, concentration, lucidité et coeur noble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jack, lors d'une retraite de un an e t une de 4 ans, le Vénérable Kempo Tsultrim est venu nous visiter. Une personne lui demanda:
      "Rinpoché, vous voyagez beaucoup, est-ce que cela ne dérange pas vos méditation?"
      Kenpo Tsultrim:
      "Que je soi en avion ou en retraite, mon esprit reste le même."
      Oui Jack je crois discerner le pourquoi de ta remarque, mais on peut aussi le laisser porter par la certitude que certains pratiquants connaissent leur nature profonde et demeurent en elle. C'est en tout cas une conviction qui me laisse le sentiment de ne pas insulter ma propre nature de bouddha encore bien voilée ;)
      Mais ta remarque devient caduque en les terres où le karma n'est plu.

      Supprimer
  4. Le jeune Kalou tulkou me semble être à l'opposé de ce que fut l'ancien Kyabjé Kalou Rinpoché. Serait-il le tulkou du titre mais pas le tulkou de l'esprit ?

    RépondreSupprimer
  5. Le qualificatif "opposé" n'a pas de sens me semble-t-il, à moins de vouloir faire des copier/coller d'une vie à l'autre. Chaque incarnation a sa propre voie, ses propres contextes, obstacles et charismes... La précédente incarnation de Kalou rinpoché a eu son propre chemin (son père ayant refusé son intronisation en tant que nouvelle incarnation de Djamgoeun Kungtrul). On peut donc supposer qu'à l'époque de nombreuses personnes ont émis de gros doute quant au fait qu'il soit réellement un tulku. C'est l'histoire que le démontre, et les fruits de certains de leurs disciples, pas nos propres lectures.
    Le terme "différent" me semblerait plus adapté. Pour ma part je n'ai pas l'omniscience nécessaire pour porter quelque jugement que ce soit. L'essentiel étant que nous sommes tous en chemin et que nous sommes tous détenteurs de la nature de l'esprit, donc tous tulku de l'esprit en devenir... Les tulkus intronisés sont aussi en devenir. Prendre en charge une incarnation de tulku n'est pas sans challenges et très lourdes responsabilités. Chapeau et bon courage à lui.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...