dimanche 4 mars 2012

Connaître ce qui est


Si on enlève tout le contenu culturel des notions « Bouddha » et « Dharma », il restera le sens brut de « qui connaît »[1] et « qui est »[2]. L’éveil est alors « connaître ce qui est ». Sans distinction entre un sujet et un objet. Avec cette distinction, qui est comme un ombre, un sujet connaît un objet. Un sujet qui, tout en se connaissant comme sujet, connaît un objet en tant que son objet (moi et mien), ne connaît pas ce qui est, et n'est pas éveillé.

***

[1]  Le vénérable ajahn Liem explique que « Bouddho » signifie : « Ce qui sait et qui est éveillé ». 
[2] Buddhadhasa, Louis Gabaude, p. 63 « « Le Dhamma c’est la loi de la nature, sa voix, ou encore le mot de la loi de la nature qui existait avant toute chose. » Louis Gabaude, p. 73

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...